Lunettes Pour Tous est une enseigne qui propose des lunettes. Elle a été fondée par paul morlet. Cette entreprise a vu le jour en 2014 et est maintenant un des grands leaders sur le marché de l’optique. Paul Morlet a choisi d’adopter une stratégie pratique pour monter son business. Il s’agit de réaliser une faible marge en vendant moins cher pour obtenir de gros volumes de vente.

Qui est Paul Morlet ?

Paul Morlet est un jeune entrepreneur audacieux. Initialement, il a choisi de devenir électricien. Après qu’il ait obtenu son BEP, quand il était âgé de 18 ans, il a postulé à la SNCF. Il y suit une formation qui a duré 2 ans. Il a ensuite décroché un poste en CDI, mais avec une rémunération au SMIC. Il a vite été découragé par son salaire et a décidé de faire quelque chose qu’il aime. Sa première idée était de fabriquer des lunettes publicitaires. Sur les verres de ces dernières, il collait des stickers.

 Bien qu’il ait réalisé quelques ventes, le résultat ne lui suffisait pas. Pour aller plus loin, il lança son premier Paul Morlet management. Il s’agissait d’exploiter Twitter pour vendre plus. Il a directement conquis le cœur de nombreuses célébrités. Ces dernières ont porté les lunettes signées Paul Morlet. Le succès vient de sonner à la porte de cet homme audacieux. Les médias ont commencé à parler de lui. Son chiffre d’affaires a très vite augmenté. Qu’est-ce qui l’a démarqué des autres ? Comme il l’affirma, tout le monde a une idée dans la tête, la seule différence, c’est que lui il a osé mettre en pratique la sienne.

L’audace, le hasard, le destin

L’audace qu’a eue paul morlet l’a conduit vers le succès. Cette audace suivie d’un coup de pouce du hasard et du destin lui a permis de croiser la route de Xavier Niel. Ce dernier lui a proposé un nouveau concept innovant. Il s’agissait de vendre des lunettes au moindre coût. Mais pour que ce business puisse fonctionner, il fallait réaliser beaucoup de ventes. Les deux partenaires ont donc choisi un concept qui fonctionne sur la base de la rapidité. Ils proposaient à la fois des lunettes de qualité, abordables, mais aussi fabriquées en 10 minutes seulement. Une fois Lunettes Pour Tous lancée, les clients se ruaient vers les diverses enseignes pour commander.

Si chez les opticiens classiques, 2 à 3 paires de lunettes sont vendues chaque jour, chez Lunettes Pour Tous, la vente journalière s’élevait à 300 paires de lunettes. Le lancement de la boutique a aussi été favorisé par des enquêtes publiées sur le prix des lunettes. À cela s’ajoute le rapport effectué par le ministère de l’Économie concernant le marché de l’optique.

La naissance de nombreuses boutiques

Si la première enseigne Lunettes Pour Tous a vu le jour le 22 mai 2014, plusieurs boutiques ont ouvert leurs portes quelques années après. En trois ans seulement, Paul Morlet et Xavier Niel ouvrent une enseigne Lunettes Pour Tous tous les 6 mois. Ensuite, les deux entrepreneurs en ouvrent une tous les 3 mois. Enfin, deux boutiques Lunettes Pour Tous naissent tous les mois. Ce n’est pas tous, ils prévoient de lancer 40 magasins supplémentaires en 1 an.

Ce grand projet et ce parcours nécessitent beaucoup de salariés. Il fallait recruter 25 à 40 salariés par boutique pour atteindre le challenge qu’ils s’étaient fixé. Résultat, ils ont réussi le grand défi. Du côté gestion des salariés par contre, le Paul Morlet management est grandement critiqué. Il est accusé de réaliser un management par la peur. Dans tous les cas, le management et la stratégie adoptée par Paul Morlet sont des modèles pour les entrepreneurs actuels. D’ailleurs, le fondateur de Lunettes Pour Tous offre ses conseils lors de diverses interviews.

Les conseils de l’entrepreneur

Soyez téméraires ! Voilà le message que souhaite transmettre Paul Morlet aux entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans un projet. Il faut avoir de l’audace quand les idées sont déjà bien lancées. Il faut aussi trouver un équilibre financier et un modèle industriel adéquat. Pour Lunettes Pour Tous par exemple, le modèle industriel était nouveau. Il s’agissait de vendre 300 lunettes par jour alors que la moyenne tournait entre 2 à 3 paires. Pour réussir ce projet, il fallait se donner les moyens.

De nombreuses stratégies ont été mises en place comme le choix de la taille du magasin, le recrutement en masse et la formation des salariés, l’achat des machines, la gestion des stocks et de la logistique, et bien d’autres encore. Enfin, il ne faut pas se contenter de la qualité de l’idée. Bien que le projet soit infaillible sur papier, il peut être difficile de le mettre en pratique et de le voir réussir. Il faut penser à adopter des stratégies pour vendre. Pour Lunettes Pour Tous par exemple, bien que l’idée fût de cibler le plus de clients à travers une offre qui n’existait pas encore, il fallait choisir le bon emplacement des magasins pour réussir le Paul Morlet management. En somme, il faut assurer le projet en étudiant tous les risques et les meilleures solutions pour réussir à atteindre les objectifs.