La gestion du personnel n’est pas une démarche à prendre à la légère. Pour développer votre activité entrepreneuriale et évaluer la rentabilité et la productivité de vos employés, vous devez obligatoirement avoir recours à un registre unique du personnel.

Qu’est-ce qu’un registre de suivi du personnel ?

Le registre de suivi du personnel est un document dans lequel figurent toutes les données relatives à vos employés. Toute entreprise est tenue d’utiliser ce support pour réaliser un suivi du personnel en bonne et due forme. La gestion de personnel à travers ce registre doit permettre de regrouper un certain nombre d’éléments concernant vos salariés. Vous devez dès lors mentionner le nom et prénom de l’employé, sa situation civile, son âge, son sexe, ses diplômes, son domaine de compétences, la date à laquelle il a intégré l’entreprise et celle qui correspond à sa sortie. Sachez aussi que, selon la nature du contrat établi, vous devez aussi indiquer dans le registre :

  • Travail à temps partiel
  • CDD
  • CDI

Qui est concerné par ce registre ?

À priori, toutes les entreprises et établissements qui emploient des salariés ! Il y a toutefois quelques exceptions dont il faut tenir compte comme les particuliers employeurs ou encore les instances associatives qui ont recours à un chèque d’emploi associatif dans le cadre du réseau Urssaf. Pour ce qui est des employés, sachez qu’ils doivent tous se soumettre à une inscription au registre du personnel quelque soit le contrat qu’ils ont signé. Qu’il s’agisse d’une formule de travail à temps complet ou partiel, CDD ou CDI, ils sont tous tenus d’y faire figurer leurs informations personnelles et celles relatives au post qu’ils occupent ou occupaient à l’intérieur de l’entreprise. A savoir : Ce document peut être en format papier ou électronique. Vous pouvez facilement vous procurer un registre le Dauphin ou un registre Elve en ligne et l’utiliser pour améliorer la gestion de votre personnel. Rendez-vous sur https://www.arc-registres.com/, pour plus de détails.

Que risquent les entreprises qui n’utilisent pas ce registre ?

Il est vrai que le premier bénéficiaire de ce document, c’est l’employeur étant donné qu’il lui permet d’établir un suivi du personnel qui facilite la gestion de ses équipes. Néanmoins, il faut comprendre aussi qu’il s’agit également d’une responsabilité vis-à-vis de la loi. En cas de contrôle, un registre absent ou incomplet est peut entraîner une lourde sanction. En tant que personne physique, le chef d’entreprise peut écoper d’une amende allant jusqu’à 750 euros. Les personnes morales sont pénalisées plus sévèrement, la contravention pouvant atteindre plus de 3000 euros.